Le guide de votre bien-être à domicile

Bento

Actualités

Le puchi bento : la recette Brocolis à la sauce curry

- 1 petit brocoli
- 2 cuillères à soupe de mayonnaise
- 1/2 cuillère à café de poudre de curry

Nettoyez le brocoli puis faites le bouillir quelques minutes dans une casserole. Il doit être bien vert mais encore croquant.
Préchauffez le four à 180°.
Séparez les bouquets de la tige principale et les placer sur du papier aluminium en petits tas.
Mélangez la mayonnaise et le curry et versez la préparation sur les petits regroupements de brocolis.
Enfournez 5 minutes maximum.
Agrémentez le bento d'un peu de salade, d'une portion de riz dans lequel il est possible d'ajouter un peu de vinaigre de riz et quelques graines de lin.
Cette boîte avec de hauts bords sera plus avantageuse car cela permet de varier un peu la taille des aliments.

Le puchi bento : la recette karaage de poulet

A savoir que pour un bentô, cette recette ne s'improvise pas le matin-même. En général il faut profiter du weekend pour la faire car il est bon de laisser le poulet mariner une nuit entière (voire davantage). Il est recommandé de faire mariner au minimum 4h sans quoi la viande sera fade. En cas d'urgence, il est possible de tricher en ajoutant du sel et du poivre, mais ce n'est pas tout à fait pareil.En général, on en profite pour en faire un bon repas et on en garde quelques-uns pour nos bentôs du lundi midi, d'où les proportions des ingrédients. Il ne faut pas hésiter à diviser par quatre si vous ne voulez pas en manger autant !
Karaage de poulet (x4 personnes)
- 500g de viande de cuisses de poulets (avec ou sans la peau)
- 2 cuillères à soupe de gingembre fraîchement râpé
- 65ml de sauce soja
- 35ml de sake de cuisine
- Fécule type maizena
- Farine (de blé, de châtaigne...)
- Huile végétale
- Sauce tonkatsu
- Ketchup
- Citron
Coupez la viande de poulet en morceaux de la taille d'une bouchée. Libre à vous de garder la peau ou non, selon vos goûts. Les placer dans un sachet de congélation.
Grattez la peau du gingembre à l'aide d'une cuillère (cela évite de perdre trop de matière) puis le râper. En prélever 2 cuillères à soupe et l'ajouter au poulet dans le sachet plastique.
Ajouter la sauce soja et le sake. Fermez le sac et bien malaxer son contenu pour que tout se mélange bien. Laissez mariner au frigo pendant une nuit.
Dans une assiette, mélangez la fécule et la farine. Roulez chaque morceau de poulet dans le mélange de farines jusqu'à ce qu'ils soient bien recouverts. Réservez.
Faites chauffer l'huile dans une friteuse. Lorsqu'elle dépasse les 100°, commencez à faire frire les morceaux de poulet.
Les laisser égoutter sur une grille. Eviter d'utiliser un plat, cela les ramollirait. Dans un petit récipient, mélangez ensemble la sauce tonkatsu et le ketchup.
Au moment de déguster, arrosez les karaage d'un peu de citron, c'est merveilleux !

Le Bento c’est tout un art qui se cultive

La boîte bento existe en plusieurs modèles. Il y en a qui sont déjà compartimentés, d’autre sont sur un ou deux étages afin de mieux séparer les aliments ou d’autre vous laisse diviser les aliments comme vous voulez avec des séparateurs ou compartiments en silicone.
Sans nécessairement avoir une boîte typiquement japonaise, vous pouvez adapter la philosophie bento à votre quotidien! Une boîte en plastique de votre choix, des moules à cupcakes en silicones et des coupes naturelles de laitue font très bien le travail! Il devient alors très facile de mettre beaucoup d’aliments de qualités dans une petite boîte à sandwich!

Quand vous aurez pris goût à créer des lunchs dans l’esprit bento, vous pourrez vous amuser à créer des Decoben et Kyaraben!
Le decoben (mot-valise de decoration et bento) et le Kyaraben (mot-valise de character et bento) sont des manières très créatives de créer un lunch! C’est purement pour y donner vie! Utiliser des emporte-pièces pour ajouter de la décoration et créer vos personnages préférés avec de la nourriture deviennent une partie de plaisir! Les enfants en raffolent, ça ajoute une touche de bonheur dans leur journée et c’est une superbe manière de leur montrer que vous êtes là en pensée avec eux!!

5 raisons d’opter pour un Bento

Véritables institutions au Japon d’où elles sont originaires, ces boîtes à déjeuner (le mot désigne aussi bien le contenant que le contenu) font petit à petit leur place sur le « Vieux Continent ». Voici 5 raisons d’acquérir un bento et de faire soi-même son repas :

1-Un bento, c’est (souvent) équilibré : Si votre carte de fidélité est remplie de tampons hamburger-fondue-cassoulet-frites, il est temps de passer à autre chose. Outre l’aspect esthétique, préparer son bento est souvent une bonne occasion pour manger de bonnes choses, par exemple en intégrant un maximum de couleurs différentes dans ses aliments.

2-Un bento, c’est beau : En cuisine, les nerfs gustatif et oculaire sont connectés: votre repas paraîtra toujours plus appétissant dans une jolie boîte que dans une vulgaire boule d’alu.

3-Un bento, c’est sain : La plupart des bons modèles sont dépourvus de bisphénol A et se lavent très facilement au lave-vaisselle.

4-Un bento, c’est social : A peine sorti du frigo, vos collègues intrigués se presseront autour de votre boîte pour voir ce qu’elle contient. Certains entameront même une conversation avec vous!

5-Un bento c’est cool : L’espace de quelques minutes, retrouvez un peu de votre âme d’enfant en essayant de remplir votre boîte de la manière la plus amusante ou la plus esthétique possible.

Insolite : cuisine version miniature, découvrez l’incroyable « Miniature Space » sur Youtube

Préparer des plats dans une cuisine miniature qui fait la taille d’un pouce, est-ce possible ? Et oui, Miniature Space nous dévoile les incroyables préparations des sashimis, des yakitoris, des crevettes tempura et des légumes en mode mini mini.

Imaginez, une maison de poupée avec une cuisine équipée et fonctionnelle. Un four miniature qui marche normalement et un plat qui mijote sur le feu comme dans une vraie cuisine. Si nous prenons la présentation en photo grand format, personne ne se douterait que ces accessoires ne font pas plus de 3 cm tellement ils sont réalistes. Bien sûr, les plats ne sont pas destinés à remplir l’estomac mais ils sont un véritable régal pour les yeux. Les artistes qui travaillent sur ce projet sont si minutieux qu’aucun détail n’est mis de côté. Comme c’est un concept qui a vu le jour au Japon, c’est surtout la cuisine japonaise qui est présentée en version miniature. Toutefois, des passionnés danois sont aussi entrés dans la course et participent à Miniature Space en présentant la cuisine danoise d’une dimension lilliputienne.

Beaucoup voit cette réalisation comme un vrai art et c’est le cas. Vous pourrez en juger par vous-même en visionnant ces extraits disponibles sur You Tube.
https://www.youtube.com/watch?v=Bdo3KJiaC-8
https://www.youtube.com/watch?v=UfwdrYI4n-g
https://www.youtube.com/watch?v=97Z6E9Zk43I

Alimentation hiver : les aliments à privilégier

Manger équilibré et sain est le secret d’une bonne santé. Pour bien passer l’hiver, les aliments énergétiques et vitaminés sont conseillés. Cet hiver, privilégiez donc la purée, le bouillon, les graines, le jus et la sève pour une alimentation énergétique et vitaminée.

La purée : la purée permet de garder la pêche et de redonner de l’énergie.
-La recette vitaminée : 80 g de marrons en boîte + 80 g de brocolis + 80 g de carottes + 2 cuillères à soupe de crème liquide 20 % MG = 240 kcal. Vous pouvez ajouter des herbes fraiches à la préparation comme la ciboulette, le persil et le cerfeuil.
-La recette énergétique : 2 pommes de terre (200 g) + 50 ml de lait demi-écrémé + 1 noisette de beurre (10 g) = 300 kcal. Vous pouvez ajouter de la muscade pour l’effet antioxydant.

Le bouillon : excellent aliment pour maintenir le poids car il est digestif et rassasiant
-La recette vitaminée : 1 cuillère à café de wakamé déshydraté (en magasin bio) + 3 huîtres décoquillées (ou 6 moules congelées) + un quart de cuillère à café d’urucum (Guayapi, en magasin bio) + 2 cuillères à soupe de sauce soja + 4 pointes d’asperge. Porter à ébullition 1 min, et verser sur les coquillages.

Les graines de pavot : facile à cuisiner et surtout riches en vitamines B1, les graines de pavot favorisent l’équilibre mental et le sommeil.
-La recette anti-stress : Faire revenir dans 2 cuillères à café de graine de pavot bleu dans 1 cuillère à soupe d’huile olive, casser 2 ½ufs pour faire une brouillade. Ajouter en fin de cuisson des filaments de safran et une goutte d'huile essentielle de petit grain bigarade. Servir avec une salade ou des tranches de pain grillées.

Le jus de dattes : riche en calcium, en vitamines B, en magnésium, en fer et en cuivre, il reconstitue les tissus et aide à garder la forme.
-La recette : mixer la veille au soir, 10 dattes dénoyautées (fraîches c’est mieux, ou bien sèches et bio) dans 100 ml d’eau de source. Le lendemain matin, filtrer et boire le jus avec 1 pincée de poudre de cardamome + 1 cuillère à café de miel (bio) + 1 pincée de sel de l’Himalaya très riche en oligo-élément

La sève : riche en vitamine B et C, elle contient du glucose, saccharose et fructose ce qui aide pour les efforts physiques et morales (comme les examens)
- La recette : mélanger 1 cuillère à soupe de sève de Kitul dans 0,5 l d’Hépar + 4 cuillères à soupe de jus de fruit ou de café. A consommer en guise de boisson de l’effort.

Pour manger une alimentation saine, il faut mettre 1,10 euros de plus par jour

Manger sain n’est pas moins couteux que la malbouffe. L’obésité est en effet un signe de pauvreté car ce sont surtout les classes défavorisées qui sont victimes de surpoids et de diabète selon une étude américaine parue dans le British Medical Journal (BMJ). Ce qui fait qu’une des raisons d’une mauvaise alimentation c’est le prix. La nourriture saine, fraiche et naturelle coûte plus chère que l’alimentation riche en graisse, facile à trouver et bon marché.

Les aliments sains sont moins accessibles que les produits alimentaires tout prêts. Le prix constitue une barrière pour une alimentation saine. L’étude menée par Dariush Mozaffarian, de la Harvard School of Public Health de Boston a conclu qu’il faut ajouter environ 1,5 dollar de dépenses par jour soit environ 1,10 euros pour se nourrir sainement. Manger sain revient alors plus cher. Même si la différence reste minime, cela a un impact sur le choix des consommateurs qui se basent d’abord sur le prix avant la qualité.

La différence de prix est tout simplement une démarche commerciale car ce sont les produits transformés qui sont mis en avant. Les avantages des sociétés agro-alimentaires se défendent sur le prix et la facilité d’accès. Rétablir l’équilibre serait un danger pour les produits en conserve. Mais pour que les consommateurs mangent sains, il faut inverser la donne : baisser les prix des produits sains et augmenter les taxes des produits transformés ou trop gras. Le domaine médico-économique y gagnerait car il y aura des avantages sanitaires donc financiers. En effet, la mauvaise alimentation est responsable de 14% des incapacités à travailler aux Etats-Unis. Sur le domaine financier, cela représente environ 3,3 dollars de perdu chaque jour par américain moyen. Une dépense plus large que le 1,5 dollars pour une alimentation saine.

Les bentos à l’honneur pour la Semaine du Goût

La gastronomie d’aujourd’hui sera à l’honneur lors de la Semaine du Goût qui se tiendra du 14 au 20 octobre 2013. Pour cette nouvelle édition, les organisateurs invitent tous les cordons bleus du monde entier à valoriser leurs spécialités du terroir dans un concours international du Bento.

Bento et cuisine créative

Issue de la tradition japonaise, le bento est une petite boîte qui permet de proposer différentes recettes dans une même présentation. Sans se limiter aux sushis ou sashimis, les bentos se popularisent pour cibler les adeptes de la cuisine créative, une mouvance dédiée à la recherche de recettes inoubliables à manger en une seule bouchée, ce qui est possible avec un bento parce que la boîte permet de rassembler plusieurs plats en un seul. Uniquement dédiée aux cuisiniers Français et Japonais en 2012, le concours de bento s’ouvre à l’international pour inclure les spécialités étrangères.

Pour participer au concours international de Bento

Du 2 au 22 septembre 2013, tous les cuisiniers amateurs sont invités à créer un bento unique et en poster la recette ainsi que les photos sur le site officiel Cookpad.com. Réalisés avec les produits du terroir, ces bentos doivent attirer le regard parce que les trois finalistes seront surtout jugés par l’esthétique alors que le coût total des ingrédients utilisés ne doit pas dépasser les 5 euros et que le temps de préparation sera limité à une heure.

La finale

La finale du concours se tiendra au Japon le 20 octobre 2013. Ce sera l’occasion rêvée pour les trois finalistes de prouver leur savoir-faire devant un jury lorsqu’ils procèderont à la préparation de leur Bento en une heure.

Quand les restaurants adoptent le bento

Boîte gourmande issue de la tradition japonaise, le bento ressemble à la fameuse « gamelle » des Français mais au lieu de se remplir de restes ou de plats réchauffés, il est confectionné suivant les règles de la gastronomie. Si les mères de famille japonaises font preuve d’imagination pour égayer le repas de leurs enfants, les chefs étoilés misent sur leur savoir-faire pour offrir un régal gustatif et visuel à l’heure du déjeuner.

Chez Royal Monceau de Paris, ce printemps sera marqué par le lancement d’un bento confectionné par le chef Laurent André. Sans toujours appliquer les traditions nippones, il propose une cuisine française riche en produits de saison mais les amoureux des tendances japonaises peuvent également faire leur choix sur une carte « bento » inspirée du pays d’origine.

Du bento à la carte

Avec le service « bento » du Palace parisien, vous avez trois différents étages d’assortiments gourmands. Par exemple, vous avez une salade de haricots verts aux flocons de miso, un tartare de thon albacore avec pousses de soja et sauce soja-yuzu et des fraises mara avec coulis et bâtons de meringue au dessert. Un véritable déjeuner d’affaire à déguster tranquillement sans devoir appeler le serveur pour accélérer le service. Au fil des saisons, la carte « bento » proposera différents plats à base de fruits et légumes frais et garantis sans gluten : salade niçoise ou asperges avec vinaigrette maltaise, foccacia italienne ou sushi & sashimi, tarte vanille ou biscuit amande au chocolat. Enfin, il est toujours possible de varier le plaisir entre les trois entrées, plats et desserts proposés sur la carte.

Retour sur les habitudes alimentaires des Français

Crise économique oblige, les Français se tournent de plus en plus vers les solutions économiques comme les food trucks et les fast-foods pour le déjeuner. Ici, c’est la restauration rapide qui prime avec les 62% de vente de repas pris à l’extérieur. Mais avec la récente polémique sur la viande de cheval retracée dans des lasagnes et des pizzas surgelés, il serait peut-être temps de retourner à la cuisine pour concocter un bon petit plat pour le déjeuné de midi.

La boîte à bento

Originaire du Japon, le bento est une boîte avec différents compartiments conçus pour ranger les ingrédients d’un repas complet. Chez les Japonais, le bento est une véritable tradition qui accompagne autant les écoliers que les employés de bureau. Cette mode alimentaire est devenue tendance en France et le lunch box (appellation française) est la boîte indispensable pour apporter un déjeuner ou ranger les restes de la veille.

Retour aux vielles habitudes

Si vous faites partie des gens qui détestent faire la cuisine, il y a toujours des options fiables comme les restaurants d’entreprise ou les restos U des étudiants. Encore plus pratique, la pause déjeuné peut être allongée si vous optez pour les produits des boulangeries qui proposent depuis toujours des recettes classiques comme le jambon beurre, la variété de sandwich préférée des Français. Un engouement repéré et désormais exploité par les fast-foods de grande renommée internationale comme McDonald’s qui propose un menu casse-croûte, un menu rapide (Quick’n Foie Gras) ou un menu complet (KFC). Chez les food trucks, vous avez accès à des plats de qualités au bout d’une longue file d’attente devant Cantina California ou Camion qui fume.

Une alimentation adaptée pour éviter les carences hivernales

Pour être en bonne santé durant la période hivernale, il ne suffit pas simplement d’éviter l’exposition au froid, il est aussi important d’adapter l’alimentation selon la température qu’il fait dehors. Ainsi, pour aider le corps à ne pas subir les effets néfastes du froid, il faut privilégier les aliments riches en fibres et en vitamines. Voici nos conseils pour une alimentation équilibrée en hiver :

Pour le petit-déjeuner, il faut miser sur les aliments caloriques qui apportent de l’énergie. Les aliments riches en protéines et à base d’½uf sont conseillés. Prenez l’exemple sur l’ ‘english breakfast’ pour mieux affronter la journée accompagné d’un verre de jus d’orange pour faire le plein de vitamines C. Et pour rester en forme tout au long de la journée, il faut consommer des sucres lents comme le riz, le pain complet, les pommes de terre et les céréales.

Pour le déjeuner ou le diner, beaucoup préfère les plats lourds comme la tartiflette, la raclette et la fondue car les légumes frais sont rares. Pourtant il existe les fruits et légumes issus de l’agriculture biologique qui sont bénéfiques pour la santé. Vous pouvez faire différentes sortes de soupes et de la salade avec plusieurs ingrédients. L’important c’est de varier votre alimentation et de faire en sorte de manger cinq fruits et légumes par jour.

Les plats Bento sont excellents pour l’hiver car ils proposent divers ingrédient. Vous pouvez trouver plusieurs recettes de bento adaptées pour l’hiver en faisant quelques recherches sur le web. Par exemple : la soupe de christophine et pomme, des légumes cuits au vapeur, du riz cantonnais et un dessert aux fruits secs.

Spécialité culinaire : le bento, victime de son succès

D’origine japonaise, le bento consiste en un repas à emporter dans une boîte compartimentée. En France, le concept attire beaucoup les écoliers et les salariés en quête de déjeuner équilibré. Pour preuve, les parisiens sont subjugués par les « paniers dégustation » typiquement japonais de Culinary Messengers. Il y a aussi le nouveau Neo Bento qui propose des petites portions saines et fraîches au choix (protéine, féculent, légumes et dessert) et servies dans une boîte en carton recyclé et canne à sucre. Pour 12 euros, vous avez le choix entre des nouilles au sarrasin, un écrasé de pommes de terre au lait de coco, un brocoli au wasabi, des courgettes marinées avec crevettes au gingembre ou galettes de millet. Ils sont accompagnés de crumble aux poires ou de fruit frais et de thé froid maison.

Une boîte de bento futuriste

A l’approche des fêtes de fin d’année, les boîtes à bento sont de véritables idées de cadeau. Parmi les modèles en vogue en ce moment figure la boîte bento qui ressemble à un PlayStation 3. Il a été réalisé par Sony pour gratifier les séries Final Fantasy et Metal Gear. Créé à Kyoto, ce bento a été découpé au laser, le travail du bois a été réalisé par un artisan traditionnel et le laquage a été effectué dans un studio traditionnel de la ville. Cette boite conviendra aux proches adeptes de la culture japonaise, des articles de collection ou de la Sony Playstation 3 qui ne manqueront pas d’imagination pour concocter des menus adaptés.

Alimentation en hiver : le retour des soupes

Pour faire face au froid hivernal, rien de mieux qu’un bol de soupe. Si les potages de grand-mère ont toujours eu du succès, les spécialistes en industrie agroalimentaire présentent aujourd’hui des soupes gourmandes et variées adaptées aux attentes de chacun. D’après les données de 2001, 146 288 tonnes de soupes ont été écoulées et l’hiver est le moment idéal pour adopter les nouvelles formules en brique, en bouteille ou en sachet. Pour les repas au bureau, les boîtes à bento sont dorénavant remplies de soupes garnies, saines et équilibrées.

Un repas riche et varié

Les autorités sanitaires ne cessent de nous encourager à manger au moins cinq fruits et légumes par jour. Le quota est rempli avec la soupe car elle est généralement à base de petits légumes comme les aubergines, les tomates, les poireaux, les pommes de terre et les carottes. Pour attirer de nouvelles clientèles, les marques ne cessent d’innover leurs recettes et proposent désormais des soupes au kiri avec gorgonzola et basilic. En ce qui concerne le pouvoir d’achat, les soupes prêtes à consommer (fraîches, en briques, surgelées ou en boîtes) sont très accessibles. Il suffit juste de bien lire les étiquètes et jeter son dévolu sur les formules qui contiennent plus de 40% de légumes et dont la méthode de fabrication conserve le maximum de vitamines et oligoéléments comme le fer, le potassium, le magnésium, le calcium et les vitamines A, C, B6 et B9. Pour Jean-Michel Cohen, nutritionniste, il faut également vérifier la teneur en lipides et en glucides : plus de 2 grammes de lipides pour 100 grammes, 7 grammes de glucides au maximum et moins de 56 kcals pour 100 millilitres.

Des ingrédients surprise

Pour apporter plus de goût et de décor à la soupe, Jean-Michel Cohen propose de la garnir avec des morceaux de céréales ou de pop corn pour les enfants. Quand aux adultes, le choix est vaste : croutons de pain, fromages, herbes aromatiques, etc.

Salariés : l’art de bien se nourrir au bureau

Fervent acteur de la protection sociale complémentaire, Malakoff Médéric a publié une étude sur l’alimentation des salariés Français. Selon cette recherche, seul un salarié sur deux dispose d’une restauration collective sur le lieu de travail tandis que 35% des Français amènent leur déjeuner au bureau et la moitié d’entre eux misent sur les repas faits maison.

Un repas équilibré

Le document révèle que 86% des Français sont prêts à tout pour avoir accès à une alimentation saine et équilibrée. Pour mieux les aider dans leur quête, le chef multi-étoilé Yannick Alléno et Malakoff Médéric ont publié « Bien déjeuner dans ma boîte », un ouvrage de 70 recettes conçues en répondant à la problématique suivante : « Qu'est-ce que je fais en un rien de temps le soir en rentrant du travail, sachant que je prends le métro et que je manque d'idées pour remplir ma boîte-déjeuner tout en restant sain? ».

En tant que délégué général de Malakoff Médéric, Guillaume Sarkozy précise que le repas contenu dans les bentos ou « gamelles comme autrefois » doivent obligatoirement miser sur les côtés pratiques de préparation, de transport et de dégustation. Ainsi, en présentant leur recette du traditionnel b½uf carottes à la cocotte minute, de la crème de petits pois au basilic et jambon blanc, et de la soupe de pêches aux fruits rouges, les auteurs du livre insistent sur le côté pratique : « Et le tout pour 5 euros environ. Avec des produits trouvables près de chez vous. ».

Pour le docteur Patrick Serog, il s’agit d’un véritable déjeuné équilibré « entrée-plat-dessert » placé dans trois boîtes séparées : « Un repas ne veut pas dire un seul plat ». En précisant l’importance des 22 minutes consacrées au déjeuné, le spécialiste précise que « Cela évite de grignoter ».

Pique-nique : les dernières tendances

En hexagone, l’été a été plutôt marqué par une météo maussade. Mais le soleil a fini par faire son apparition et le beau temps est le prétexte idéal pour organiser des pique-niques entre amis ou en compagnie des familles.

En misant sur la convivialité, le pique-nique est un rendez-vous incontournable de l’été qui nous permet d’échapper un peu à la routine de la vie quotidienne. Que ce soit sur une pelouse, dans un parc, dans un jardin, sur une plage lors d’un parfait coucher de soleil, sur une terrasse ou dans la cour de récréation, c’est l’occasion rêvée pour sortir les meilleures nappes, les plus jolies vaisselles et autres ustensiles de base pour le déjeuner. Il faut juste veiller à apporter tout le nécessaire pour ne pas stresser : corbeille à pain, couteaux, couverts complets, verres en plastique pour les enfants, plats de dressages et quelques bougies parfumées protégées pour une ambiance romantique.

Parmi les accessoires indispensables pour un parfait déjeuner ou dîner à l’air libre, le bento est un terme d’origine japonaise qui indique un repas rapide fait maison et emporté sur le lieu d’études ou dans les locaux de travail. Pour les adeptes de pique-nique, il existe actuellement plusieurs modèles de ces « bako bento » ou boites à bento.

En les choisissant, vous devez déjà avoir en tête le type de plat que vous transporterez avec. Le nombre de compartiment diffère selon les modèles mais le plus classique consiste en un ensemble de compartiments de 200 ml et d'un bol dédié aux soupes. Il existe également une multitude de choix de la forme et de la couleur et vous êtes libres de choisir le bento qui vous va le mieux.